top of page

L'essentiel sur les Consommables en Impression 3D.


L'avènement des imprimantes 3D a ouvert la voie à la création d'objets tridimensionnels à partir de fichiers numériques. Pour réussir cette démarche, plusieurs accessoires sont nécessaires, y compris les bobines de filament. Dans cet article, nous passerons en revue les types de filaments les plus utilisés en impression 3D.



Comment fonctionne une imprimante 3D ?

Une imprimante 3D peut utiliser diverses méthodes en fonction de sa technologie. Les principales sont le dépôt de matière, la solidification par lumière et l'agglomération par adhésion. Tous ces procédés fonctionnant en empilant des couches de matériaux en suivant un modèle 3D. Différents consommables comme les filaments ou les poudres sont nécessaires, ainsi qu'un fichier 3D (au format STL ou OBJ) et un logiciel de découpe (slicing) pour transmettre les instructions à l'imprimante. Le transfert des données peut s'effectuer via Wi-Fi, carte SD ou câble USB. Vous pouvez déplacer des filaments sur des sites comme lv3dofficiel.fr.



Types de Filaments pour l'Impression 3D.

  • PLA (Acide Polylactique) : Fabriqué à partir d'amidons végétaux comme le maïs ou la canne à sucre, le PLA est biodégradable et facile à utiliser. Il ne dégage pas d'odeur mais est sensible à la chaleur et à l'humidité.

  • PLA : Spécialisé Mélange de PLA et d'autres matériaux comme le cuivre ou le bois, il offre des rendus plus créatifs tout en conservant les avantages et inconvénients du standard PLA.

  • ABS (Acrylonitrile Butadiène Styrène) : Utilisé principalement pour les prototypes, l'ABS est résistant aux chocs et aux variations de température. Néanmoins, il émet des vapeurs et nécessite un plateau chauffant pendant l'impression.

  • PVA (Alcool Polyvinylique) : Ce filament est soluble dans l'eau chaude, ce qui le rend idéal pour les supports d'impression. Cependant, sa solubilité le rend également fragile au contact de l'eau.

  • HIPS (Polystyrène à Haut Impact) : Similaire au PVA, le HIPS est soluble mais nécessite un solvant. Il offre une excellente finition et est généralement moins coûteux que le PVA.

  • PET (Polytéréphtalate d'Éthylène) : Utilisé dans la fabrication de bouteilles d'eau, le PET est solide et transparent, et peut être en contact avec des aliments. Toutefois, il devient malléable à des températures supérieures à 60°C.

  • ASA (Acrylonitrile Styrène Acrylate) : Ce plastique est similaire à l'ABS mais offre une meilleure résistance aux UV. Il est également compatible avec le HIPS comme matériau de support.

Comment choisir le bon consommable ?

Le succès de vos projets d'impression 3D dépend en grande partie du choix du consommable. Outre les filaments, d'autres types de matières comme la résine UV ou les poudres peuvent être utilisés selon le type d'imprimante et l'objet final souhaité. Chaque matériau nécessite des conditions spécifiques, notamment en termes de température, pour une fusion adéquate. Il est donc crucial de prendre en compte les propriétés du matériau en fonction de l'utilisation finale de l'objet imprimé.

En résumé, le monde de l'impression 3D offre un éventail de possibilités passionnantes. Bien choisir ses consommables est une étape cruciale pour obtenir des résultats satisfaisants.


karl-Emerik ROBERT

3 vues0 commentaire

Comments


bottom of page